Comparatif entre affichage dynamique et affichage traditionnel

On observe dans les grandes agglomérations un recours de plus en plus fréquent aux écrans de communication.
Pourquoi un tel engouement ? 
Est-ce  une bonne chose ? 
L’affichage dynamique semble être privilégié à l’affichage traditionnel.
Les supports papiers seraient-ils démodés ? 
Pourtant, tant les écrans que l’affichage statique possèdent tous deux des avantages et des inconvénients. En tant qu’expert de l’affichage dynamique, on vous explique les raisons de cette évolution. Pour cela que nous avons décidé de vous faire un comparatif entre l’affichage dynamique et l’affichage traditionnel, basé sur différents critères.

écran géan tTime square - affichage dynamique

Critère n°1 : Facilité D'INSTALLATION et DE RÉALISATION

Affichage papier : des process de création et d'impression à respecter

L’affichage traditionnel repose sur la création de supports visuels. Ces support doivent ensuite être imprimé pour pouvoir être affiché. Hors le domaine de l’impression est strict afin d’assurer le résultat final. D’autant plus que selon l’imprimeur, les contraintes d’impressions et de réalisation peuvent varier

De plus, la nature statique des support papier, implique une réflexion graphique importante afin de synthétiser le message en un seul visuel. Ce visuel doit pouvoir être percutant pour attirer l’attention dans la masse de message. Il doit également être facile à déchiffrer, car selon le lieu de pose le temps de lecture peut être très réduit.  

C’est pourquoi  la réalisation de ce visuel implique des compétences en création graphiques assez poussées pour s’assurer une certaine visibilité. Pour autant, de nos jours il existe de nombreuses offres de création et de Templates de réalisation graphique. Celles-ci sont, dans certains cas,  accessible gratuitement (cf. Freepik) ou sujette à un abonnement (formule Adobe).

Affichage dynamique : La vidéo de plus en plus facile d'accès

L’utilisation de l’affichage dynamique repose  principale sur l’utilisation de la vidéo. Ce support d’apparence difficile à produire, freine de nombreux professionnel. Alors qu’ un spot publicitaire n’a pas forcément besoin de ressembler à une production hollywoodienne pour être efficace.  Au contraire des animation simple sont souvent plus impactante et faciles à lire. Cela est d’autant plus vrai quand le temps de lecture est réduit. 

Aujourd’hui, il existe sur le marché de nombreuses application (parfois gratuite) permettant de réaliser ses propres montages vidéos. De plus, la demande  en vidéo a tellement augmenté qu’on trouve de nombreux  prestataire dans ce domaine.

Enfin nous somme au quotidien de plus en plus confronté aux écran. Hors un écran de communication ne fonctionne pas si différemment de ceux qu’on peut avoir à la maison. En effet le pilotage d’un écran géant est tout aussi simple que celui d’un téléviseur. Ils diffusent ce qu’ne sourc eleur envoie. De plus, ils offrent la possibilité d’être programmable afin d’assurer une diffusion en temps voulue et donc de permettre un meilleur ciblage en fonction du moment de la journée/de la semaine/de l’année

Ecran intérieur magasin chaussure

Critère n° 2 : délai de production et d’affichage

Affichage traditionnel : des délais de production à anticiper

Comme évoquée précédemment, la réalisation de support d’affichage imprimés implique tout un process de production. De la création graphique à la pose en passant par l’impression, il y a un certain lapse de temps à prendre en compte.  Il faut donc anticiper ces délais associés lors de l’élaboration de sa campagne de communication.

Bien que certains grand nom du Web-to-Print tente de réduire ces délais. Il faut de manière générale compter 1 à 2 semaine pour la production et la livraison. À cela s’ajoute le temps de production graphique et de validation de la maquette , qui peut aller du simple au double.  

Affichage dynamique : plus de réactivité et de spontanéité ?

L’avantage d’un écran de communication est son système de pilotage. Celui-ci permet d’intervenir sur l’affichage à tout moments. Il est ainsi possible de changer un message de manière instantanée. Le temps d’affichage est donc réduit au maximum. Pas de livraison, ni de pose.

Concernant le délais production, celui-ci sera variable. Il dépendra de la complexité du visuel et de son mode production. Par exemple, dans le cas de réalisation simple, produite en interne, cela peut être réalisé dans l’heure. À contrario des vidéos complexes demanderons un temps beaucoup plus long jusqu’à validation du spot. Surtout si cette vidéo nécessite un tournage.

Pour des affichages simple, l’écran permet en général d’être beaucoup plus réactif. Cela dépendra surtout de sa stratégie de communication sur écran. 

écran façade grande surface

Critère n°3 : les contraintes de formes et de tailles

Affichage traditionnel : pas d’autre limite que celle du support de pose

Un des avantages majeurs de l’affichage publicitaire est qu’ il ne possède quasiment pas de limite. Les solutions d’impressions on tellement évolué qu’il est possible de réalisé des éléments de toutes tailles, de toutes formes, transparents et avec dans différentes matières. En dehors du budget, il ne dépend, au final, que du support auquel il est fixé.
C’est cette évolution des technologies d’impressions numériques, qui a permis de donner un second souffle au secteur de l’affichage. Si le format affiche reste un standard intemporel et efficace, l’affichage peut prendre des formes plus variées. Il est par exemple possible de jouer sur la répétition,le covering, ou encore le street-maketing pour se démarquer et être encore plus visuel.

covering d'une station de metro à Paris

Écran géant LED : Confronté à la réglementation

De nos jours l’écran géant led ne possède plus de limite en matière de taille et de forme. Ils sont complètement modulaire. De plus, les supports se diversifient avec des écrans mesh,  magnetics, souples ou encore transparent. L’écran géant LED peut donc s’adapter à son environnement et prendre n’importe quelle forme. On l’observe d’ailleurs dans les pays asiatiques ou aux Etats-Unis avec des réalisations impressionnantes.

Cependant, en France, cela est plus compliqué. En effet dans un soucis de préservation du patrimoine, nous sommes soumis à un certains nombre de réglementation. C’est pourquoi, en extérieur,  le recours à un écran publicitaire est limité à une surface de 8m². De même, les communes sont encore frileuses face à cette outil. Certaines mettent ainsi en place des mesures encore plus restrictives notamment dans certains quartiers.

Critère n° 4 : Visibilité et image de marque

Affichage traditionnel : la contrainte statique et visibilité moindre

L’affichage comme son nom l’indique implique une image statique, fixe ne pouvant véhiculer qu’un seul message. Le reste du visuel doit donc refléter les valeur et l’image qu’on souhaite véhiculer. De plus, dans le flot d’affichage existants actuellement, il a tendance à perdre en impact et en originalité.  Cela est d’autant plus vrai pour l’affichage 4/3 qui souffre d’une image vieillissante. Enfin pour être vu, ils sont dépendant d’une source lumière. Ors celle-ci peut être très fluctuante en journée et quasi nulle en soirée, s’ils ne bénéficient pas d’un éclairage complémentaire. C’est la plus grande faiblesse à notre avis de l’affichage papier ; son manque de visibilité et d’attractivité.

Affichage dynamique : attractivité et image de modernité

Nous sommes attirés par les écrans. Ce serait devenu un problème majeur notamment chez les plus jeunes. Cette attirance s’applique également pour l’affichage dynamique. Ce qui en fait un outil de communication particulièrement efficace. Les écrans digitaux interpellent et captent d’attention. Ils invitent également à plus d’engagement de la part des passants notamment grâce aux outils interactifs. Ils permettent également de diffuser des messages plus complexes et dynamique et permettent ainsi de renforcer votre image de marque (en plus de celle de modernité apportée par l’écran).

Critère n° 5 : impact écologique

L’affichage traditionnel : un producteur de déchets insoupçonné

Quand on regarde une affiche on pourrait penser que son empreinte écologique est réduite. En effet, celle-ci ne consomme pas d’énergie. Cependant, c’est ne pas voir sa réalisation dans son ensemble. En effet, réaliser une campagne d’affichage implique la production des supports papiers, auxquels on ajoute l’encre utilisée à l’impression. Ensuite s’additionne le transport pour la livraison de ceux-ci et celui de leur pose. Enfin ces support restent éphémères. Ils génèrent donc une quantité de déchets relativement importants.
Une étude a d’ailleurs démontrée que cela représente au final un volume de production de CO2 d’environ 200kg/an pour un panneau de 8 m² auxquels on ajoute en moyenne 75 trajets urbains. Cela est sans compter les émissions carbones liées à l’éclairage pour certains afficheurs.

L’affichage dynamique : quid de la consommation d'énergie

Pour fonctionner un écran consomme de l’énergie électrique, c’est évident.  Cependant à la technologie LED est connue pour sa faiblle consommation d’énergie. Ainsi les écrans LED sont généralement moins énergivore comparativement au LCD.  Vous trouverez par ailleurs plus d’informations sur la consommation d’énergie des écrans dans notre article dédié.

De plus un écran géant led est un support réutilisable « à l’infini ». En effet, la durée de vie d’un écran utilisé dans des conditions normales  est estimée à 100 000 h de diffusion, soit plus de 10 ans. Bien sur pour les écrans extérieurs soumis aux  intempéries, des pannes nécessitant intervention peuvent intervenir. De plus, comme tout produit technologique, ils sont soumis à l’arrivée sur le marché de solutions plus performantes.  C’est pourquoi, de manière générale, les écrans sont utilisé entre 5 et 7 ans avant d’être remplacé par un modèle plus récent

écran publicitaire LED extérieur

Critère n°6 : Retour sur invertissement

L’investissement tant dans l’affichage traditionnel que dynamique repose sur une base commune. Dans les deux cas on parle campagne de communication qui englobenr plusieurs coûts et dépendantes de l’achat d’un espace publicitaire. Des régies sont d’ailleurs spécialisé dans la commercialisation de ces espaces.

L’affichage traditionnel : un coût d’entrée réduit, impacte limité dans le temps

Investir dans l’affichage classique comme évoqué précédemment repose sur la production de supports  physique. A cela s’ajoute soit l’achat et l’installation du panneau ou la location d’u espace de visibilité. De manières générales les couts associé à ces différents éléments sont plus abordables. Cependant ils devront être multiplié tant que nécessaire pour permettre la répétition du message ou de diversifier les campagnes. En effet une campagne d’affichage reste éphémère et demande à être renouvelée régulièrement.

Pour autant dans l’affichage traditionnel un emplacement permet d’afficher un annonceur unique, trois dans certains cas. Un avantage pour l’annonceur qui st moins concurrencé un inconvénient pour le gérant de panneau. Cependant un visuel statique souffre d’un effet d’habituation. En effet le visuel sera remarqué les premiers jours de sont installation grâce à l’effet de nouveauté. Cependant les jours suivant il aura vite tendance à se fondre dans le décor et à être moins performant.

L’affichage dynamique : un investissement plus important à l’entrée, mais une meilleure rentabilité dans la durée

pour l’affichage dynamique  L’investissement se résume donc à la location d’espace et à celui de production du spot. L’avantage financier sur le plan de la production réside dans le volume d’affichage. En effet, un spot suffi pour plusieurs écrans. Il peut aussi être renouvelé facilement en utilisant un template. Ce qui réduit les frais de production.

De plus, l’affichage dynamique est plus propice au fonctionnement en régie publicitaire. En effet un emplacement permet d’afficher plusieurs annonceurs. Cette concurrence est compensée par une attractivité accrue. En effet comme précisé précédemment  l’écran attire l’œil et donc les visuels sont vus sans dépréciation dans le temps.

L’investissement dans l’affichage dynamique passe soit par la location d’espace ou en acquérant son propre écran de communication. Certes, ceci représente un investissent important. Cependant  il peut être rapidement rentabilisée. En effet on limite ainsi les frais de location d’espace et de production de supports. De plus un écran offre un retour sur investissement plus important (en moyenne +33% de ventes observé grâce à l’affichage dynamique selon une étude ISPOS 2016). Enfin il est également possible de tirer profit de son écran  en devenant se propre régie. Ainsi l’écran est remboursé grâce à la vente d’espace de communication sur celui-ci.

Que choisir entre affichage dynamique et affichage traditionnel

L’affichage dynamique présente de nombreux avantages comparativement à l’affichage traditionnel, mais il n’est cependant pas adapté à toutes les situations. En effet un écran géant led représente un investissement important et nécessite un emplacement avec un passage important pour assurer une bonne rentabilité. Si l’affichage numérique est plus performant et plus facile à mettre en place, il n’offre pas les mêmes possibilités que l’affichage conventionnel en termes d’originalité de formes et de supports. En effet les supports papier sont moins confrontés aux réglementation car plus éphémère et restent plus abordables à l’entrée.

Enfin, il n’est pas toujours nécessaire de forcément opposer ces deux moyens de communication. De part, leurs forces et leurs faiblesses ce sont en réalité deux outils complémentaires à adapter à la bonne situation.
Cependant si vous êtes intéressé par les solutions d’affichage dynamique, n’hésitez pas à nous contacter. Nos experts des écrans de communication se feront un plaisir de vous accompagner dans votre projet.

Tableau récapitulatif entre affichage dynamique et traditionnel

Nous suivre

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !